Coronavirus Covid-19 : situation en Italie

Recommandations sanitaires

ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE ITALIEN

Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de localisation (Passenger Locator Form digitali - dPLF). Depuis le 24 mai, ce formulaire doit être rempli sur le portail en ligne. Le formulaire papier (modèle téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu’en cas de difficulté technique.

L’obligation de dépistage dépend du pays de provenance ou de résidence dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif très utile vous permettra de connaître les mesures applicables à votre propre situation (italien/anglais).

Les voyageurs entrant en Italie en provenance de France (liste dite "Elenco C" consultable en ligne) doivent :

  • Soit présenter le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique de moins de 48h (les auto-tests ne sont pas acceptés) ;
  • Soit présenter la preuve d’une vaccination complète avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson). La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet (14 jours après la dernière injection et maximum 270 jours). Le certificat doit être présenté dans l’une des 4 langues : italien, anglais, français ou espagnol ;
  • Soit présenter un certificat de guérison (valable du 21ème jour après le premier test positif et maximum 180 jours) ;

Le certificat Covid numérique de l’UE (mis en place depuis le 1er juillet) intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de la Covid de moins de 6 mois. Plus d’informations sur ce certificat sur le site de la Commission Européenne.

Les certificats italiens (Certificazione verde) et français (Pass sanitaire via l’application TousAntiCovid) sont acceptés car répondent à des normes européennes communes. Les justificatifs peuvent également être présentés en version papier.

Voyageurs exemptés de test :

  • Séjour ne dépassant pas 120 heures pour des besoins prouvés de travail, de santé ou d’urgence absolue ;
  • Transit, par des moyens privés, sur le territoire italien pour une période n’excédant pas 36 heures ;
  • Travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail avérées et pour le retour consécutif à leur résidence, leur logement ou leur séjour ;
  • Personnel des entreprises et des institutions ayant leur siège social ou secondaire en Italie pour les déplacements à l’étranger pour des exigences de travail avérées ne dépassant pas 120 heures ;
  • Élèves et étudiants suivant un programme d’études dans un État autre que leur État de résidence, d’habitation ou de séjour, dans lequel ils retournent chaque jour ou au moins une fois par semaine ;
  • Équipage des moyens de transport ;
  • Voyageurs vaccinés (14 jours après dernière injection) ;
  • Les enfants de moins de 6 ans.

Important : les exemptions listées ci-dessus ne valent que pour l’Italie. En cas de retour en France après un séjour en Italie, il convient de se conformer à la règlementation en vigueur en France (cf. site du ministère de l’Intérieur).

En raison de la circulation active du virus en Italie, il est conseillé aux personnes exemptées de test de se faire tester avant leur voyage. Il convient également pour tous les voyageurs d’appliquer strictement les gestes barrières.

Un voyageur cas contact ou positif en Italie est soumis aux règles sanitaires italiennes et doit respecter une quarantaine stricte dont la durée diffère selon les cas et les variants (voir la circulaire du ministère italien de la santé). Elle ne peut être interrompue qu’avec l’autorisation des autorités locales. Il est donc fortement recommandé de souscrire une assurance pour son voyage et de vérifier la couverture en cas de Covid.

L’ambassade de France en Italie tient à jour une foire aux questions les plus fréquentes sur son site internet.

Pour une arrivée d’un autre pays : les conditions d’entrée en Italie sont consultables sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Mesures en vigueur en Italie

Sur l’ensemble du territoire italien, certaines activités sont soumises à la présentation du Green pass italien, ou du Pass sanitaire français ou de tout autre document à condition qu’il permette de justifier, au choix :

ou d’une 1ère dose de vaccin (valable du 15ème jour après la 1ère dose jusqu’à la 2nde dose) ;
ou d’un schéma vaccinal complet (valable 9 mois et 14 jours après la dernière injection dans le cas d’un vaccin à double dose ou l’injection unique dans le cas d’un vaccin unidose) ;
ou d’un certificat de guérison (valable six mois) ;
ou du résultat négatif d’un test PCR ou antigénique (valable 48 heures).

Ces mesures sont obligatoires à partir de 12 ans et s’appliquent pour :

· les avions (lignes commerciales) ;
· les navires et ferries interrégionaux (sauf détroit de Messine) ;
· les trains de type Inter City, Inter City Notte e Alta Velocità ;
· les autobus (itinéraire reliant plus de deux régions) ;
· les restaurants pour la consommation à table, à l’intérieur ;
· les spectacles ouverts au public, les manifestations sportives et les compétitions ;
· les musées, les lieux culturels et les expositions ;
· les piscines, les salles de sport, les sports d’équipe, les centres de bien-être, même à l’intérieur des établissements d’hébergement, limités aux activités d’intérieur ;
· les festivals et les foires, les conventions et les congrès ;
· les spas, les parcs à thème et les parcs d’attractions ;
· les centres culturels, les centres sociaux et récréatifs, limités aux activités d’intérieur et à l’exclusion des centres éducatifs pour enfants, y compris les centres de vacances, et des activités de restauration connexes ;
· les jeux d’argent et les activités de casino ;
· les concours publics

Régions italiennes : zones rouge, orange, jaune et blanche

Les régions italiennes sont classées en quatre catégories selon le risque de transmission du virus :

Zone rouge pour un risque maximal  : Aucune région.
Zone orange pour un risque élevé : Aucune région.
Zone jaune pour un risque modéré : Sicile.
Zone blanche pour un risque réduit  : Toutes les autres régions.

Pour connaitre les mesures qui s’appliquent dans chaque région (port du masque, ouverture des commerces et des restaurants, couvre-feu, etc.) merci de consulter l’article dédié sur notre site internet : Mesures sanitaires régionales.

Le placement d’une région dans l’une de ces quatre catégories est décidé par le ministre de la santé, en tenant compte de nombreux indicateurs. Chaque région peut renforcer les mesures restrictives (au niveau des provinces voire des communes).

La situation sanitaire est réévaluée régulièrement ainsi que le classement des régions. Par conséquent les voyageurs sont invités à vérifier leur statut avant tout déplacement surla carte et la FAQ du Gouvernement italienainsi que les sites des régions.

Mesures sanitaires additionnelles dans certaines régions italiennes

Pouilles : s’enregistrer avant son voyage surhttps://www.sanita.puglia.it/web/pugliasalute/autosegnalazione-coronavirus.

En Campanie, le port du masque est obligatoire en extérieur, sauf dans les lieux isolés.

Sicile : Jusqu’au 30 septembre 2021, les personnes (même disposant du Pass sanitaire) qui arrivent en Sicile en provenance de France, Grèce et Pays-Bas y compris toutes celles qui ont séjourné et/ou transité dans ces États au cours des 14 jours précédant leur arrivée sur le territoire sicilien devront se soumettre au test rapide. Attention : être vacciné ou avoir effectué un test avant le départ ne dispense pas de cette obligation. S’il est positif, le passager sera placé en isolement, puis accompagné dans un hôtel ou un foyer Covid pour accomplir sa quarantaine. De plus, certaines communes imposent le port du masque en extérieur comme en intérieur, interdisent les rassemblements dans l’espace public et ont introduit l’obligation de tests pour les banquets et les cérémonies (plus d’informations sur le site de la région Sicile).

République de Saint Marin

Les voyageurs en provenance de France ont l’obligation de se déclarer préalablement à leur arrivée sur le territoire de St Marin par mail à l’adresse viaggiareinformati@esteri.sm.

Ils devront présenter le résultat négatif d’un test PCR réalisé 48 heures avant l’entrée sur le territoire ou un certificat de vaccination anti-SARS-CoV-2 (ce certificat devra être préalablement envoyé aux autorités sanitaires de Saint Marin pour vérification à l’adresse mail : laboratorio.analisi@iss.sm).

L’ensemble des informations est consultable sur le site de l’institut de sécurité sociale.

Que faire en cas d’apparition de symptômes ?

Il convient de contacter :
• soit les médecins francophones connus des consulats français en Italie : Milan, Rome ou Naples ;
• soit les services sanitaires régionaux dont la liste est consultable sur le site du ministère italien de la Santé ;
• soit le 112 ou le 118, en cas de difficultés respiratoires ou en cas de malaise.
Ne pas aller aux urgences ni dans un cabinet médical, mais s’isoler strictement à domicile en attendant que les secours interviennent.

Dernière modification : 01/09/2021

Haut de page