Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri, Chevalier de la Légion d’honneur [it]

Palais Farnèse, lundi 17 décembre 2018, Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri, s’est vu remettre les insignes de la Chevalier de la Légion d’honneur par Christian Masset, ambassadeur de France en Italie.

L’ambassadeur a rappelé les principales étapes de la direction de Giuseppe Bono, à partir de son expérience avec Omeca (groupe Fiat-Finmeccanica). Après 22 ans à l’EFIM, où Giuseppe Bono occupe des postes à responsabilités croissantes jusqu’à en devenir directeur en 1991. En 1993, il rejoint Finmeccanica, où il est nommé administrateur délégué et directeur général en 2000. Au cours de ces années, il contribue à la création de MBDA, l’un des plus grands succès industriels européens dans le secteur de la défense. C’est en 2002 qu’il prend la direction de Fincantieri, société avec laquelle il dit avoir eu un "coup de foudre" et pour laquelle "il a su retrouver la voie du succès". Avec la marine française et le Naval Group, à travers les programmes Horizon et FREMM, une coopération franco-italienne fructueuse dans le secteur de la marine militaire s’est développé et se poursuit depuis plus de 20 ans.

La coopération entre la France et l’Italie, a rappelé l’ambassadeur Christian Masset, a acquis une signification encore plus grande avec le sommet bilatéral de Lyon de septembre 2017, qui a ratifié l’opération STX à Saint-Nazaire tout en engageant un processus de consolidation de l’industrie navale européenne, tant dans le secteur civil que militaire. "Une preuve de la reconnaissance des excellentes capacités de production de l’industrie de construction navale de nos deux pays, de la valeur de leurs solutions techniques et des relations de confiance établies entre des hommes d’un grand professionnalisme" qui a permis cet accord, a expliqué l’ambassadeur.

Rappelant l’excellence de l’engagement constant de Giuseppe Bono, l’ambassadeur a souligné "l’estime et la gratitude de la France", tout en louant la "perspicacité et la vision d’un homme passionné et fidèle aux valeurs communes qui unissent nos deux pays" .

Au terme de la cérémonie, Giuseppe Bono a déclaré : "Je suis honoré et extrêmement fier de recevoir cet honneur prestigieux, car j’estime que la coopération industrielle, combinée à une concurrence saine, doit améliorer les conditions de vie d’un nombre croissant de personnes. Pour ce faire, dans nos pays et en Europe, nous devons consolider nos industries afin de les rendre compétitives avec le reste du monde, en même temps et dans l’intérêt général en valorisant notre modèle d’affaires, basé sur un système solide des valeurs que nous avons construites au cours des siècles. Dans ce domaine, la France et l’Italie ont été à l’avant-garde et je suis sûr qu’elles continueront de l’être. "

Dernière modification : 07/02/2019

Haut de page