Message de l’Ambassadeur, Christian Masset, aux Français résidant en Italie - 27 mai 2020

Chers Français d’Italie,
Mes chers compatriotes,

Voici trois mois, presque jour pour jour, le 27 février 2020, un sommet bilatéral franco-italien s’est tenu à Naples, en présence du Président de la République, Emmanuel Macron, du Président de la République italienne, Sergio Matarella, du Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, et de nombreux membres de nos deux gouvernements.

L’épidémie du Covid-19, apparue en Chine, avait alors commencé à frapper en Europe et y avait fait ses premières victimes ; nos deux gouvernements s’apprêtaient à prendre des mesures sans précédent afin de lutter contre la diffusion de la Pandémie. Et il avait paru important de marquer, dans ces circonstances dramatiques, que la coopération franco-italienne continuait d’aller de l’avant.

Trois mois plus tard, nous mesurons l’effort collectif qui a été accompli afin de prémunir nos populations contre ce fléau. Nous portons cependant le deuil de trop nombreuses victimes et nous commençons à évaluer l’ampleur des mesures qui seront nécessaires afin de faire repartir nos économies. L’Union européenne a déjà pris, en grande partie à l’initiative de la France et de l’Italie, des engagements importants en vue de jeter les bases de cette relance solidaire.

D’ores et déjà, grâce aux résultats acquis sur le plan sanitaire, au terme de difficiles efforts, les populations reprennent progressivement les habitudes d’une vie normale. En Italie, dès le 11 mai, l’appareil productif a pu repartir. Depuis quelques jours, l’ensemble des commerces de détail sont désormais ouverts, sauf exception, ainsi que les bars et les restaurants, les parcs et jardins, les musées et les bibliothèques, les lieux de cultes. C’est aujourd’hui le tour, dans la majorité des régions italiennes, des centres sportifs, des piscines et des plages. Les cinémas et les salles de spectacles pourront être ouverts au public dès le 15 juin.

Sur le plan des échanges avec l’étranger, qui vous tiennent, je le sais, particulièrement à cœur, les autorités italiennes ont annoncé que les restrictions à l’entrée et au séjour sur le territoire italien seraient levées, pour les citoyens de l’Union européenne, à compter du 3 juin prochain. A partir de cette date, il ne sera ainsi plus nécessaire d’invoquer un motif spécial pour se rendre en Italie, comme c’est encore le cas aujourd’hui, ni de se mettre à l’isolement pendant une période de 14 jours à son arrivée en Italie. Certaines régions italiennes pourraient cependant vouloir instaurer des règles plus strictes et j’invite donc chacun d’entre vous, s’il doit recevoir la visite de personnes arrivant de l’étranger à partir du 3 juin, à s’informer du dispositif en vigueur le moment venu.

S’agissant des voyageurs en provenance d’Italie et souhaitant se rendre en France, je leur rappelle que des restrictions de circulation existent toujours, au moins jusqu’au 15 juin. Des assouplissements ont cependant été effectués : outre les Français ou les personnes résidant en France, les travailleurs frontaliers et les transporteurs internationaux, de nouvelles catégories de personnes sont désormais autorisées à accéder au territoire national, notamment lorsqu’elles peuvent invoquer des motifs familiaux (conjoints, poursuite de la scolarité, garde d’enfants, visite de parents dépendants) et professionnels (travailleurs saisonniers et travailleurs européens en détachement dont la mission ne peut être reportée) pour contribuer à la relance de l’économie. L’ensemble des catégories autorisées figurent sur le site du ministère de l’Intérieur.

En termes sanitaires, les personnes en provenance d’Italie, comme celles qui proviennent de l’espace économique européen (à l’exception de l’Espagne et du Royaume-Uni), ne seront pas soumises à l’obligation de se mettre en isolement pendant 14 jours lorsqu’elles entrent sur le territoire français.

Au cours de ces longues semaines de crise, nous avons tous pu mesurer combien l’accès à la culture, à nos livres, à nos musiciens, à nos films préférés, nous était nécessaire, jour après jour. Les institutions culturelles italiennes et françaises, à commencer par les instituts français et par les alliances françaises en Italie, ont déployé des trésors d’imagination afin de nous proposer des programmes originaux et des ressources à distance durant cette période de confinement. Je souhaite, en votre nom, les en remercier.

Mais je souhaite aussi, au moment où nous pouvons recommencer à sortir de chez nous, aborder la situation des librairies françaises en Italie et particulièrement celle de la librairie Stendhal de Rome. Il s’agit de l’une des librairies françaises les plus importantes à l’étranger, récompensée l’année dernière par le label d’excellence du Centre National du Livre. Le travail entrepris depuis plusieurs années par Marie-Eve Venturino a permis de redonner à cette librairie sa place centrale dans la vie de la communauté française de Rome. Durement frappée par la crise, la librairie a lancé une campagne de financement participatif que je soutiens activement et à laquelle je souhaitais aujourd’hui vous sensibiliser. Vous trouverez les informations à l’adresse suivante https://www.libreriastendhal.com/je-soutiens-la-libreria-stendhal/. Mobilisons-nous, ensemble, aux côtés de la librairie Stendhal.

Nous voici entrés, à la veille de l’été, dans une nouvelle phase de la lutte contre la pandémie. Nous restons en contact, les sites internet de l’ambassade et des consulats généraux sont constamment tenus à jour. Aux côtés de vos élus, les conseillers consulaires, avec l’Institut Français d’Italie, les agences Business France et Atout France, la chambre de commerce franco-italienne, nous resterons en contact et prêts à répondre à vos besoins, quelles que soient les circonstances.

Laissez-moi vous dire une nouvelle fois combien j’ai été fier, au cours des derniers mois, de pouvoir compter sur les Français d’Italie, sur leur civisme et sur leur sens de la solidarité.

Christian Masset
Ambassadeur de France en Italie

Dernière modification : 28/05/2020

Haut de page