Présentation [it]

Le Palais Farnèse a été construit à partir de 1513 à la demande d’Alexandre Farnèse (1468-1549) élu pape le 13 octobre 1534 sous le nom de Paul III. Il a nécessité près de soixante-seize ans de travaux (1513-1589) et l’intervention de quatre architectes de renom dont Sangallo et Michel-Ange. A la mort de Paul III, le Palais revient à ses descendants : ses petits-fils Ranuccio (1530-1565), surnommé le « cardinal Saint-Ange », et Alexandre « le Jeune » (1520-1589) puis son arrière-petit-fils Odoardo (1573-1626), tous trois cardinaux, qui en complètent la construction et la décoration. Avec Elisabeth Farnèse (1692-1766), dernière du nom et épouse de Philippe V d’Espagne, le Palais entre dans le patrimoine de la famille Bourbon de Naples.

Peu après l’unification de l’Italie et l’installation de la capitale à Rome, l’ambassadeur de France, le marquis de Noailles, obtient de François II, dernier roi des Deux-Siciles, de louer le Palais pour installer l’ambassade : elle y est depuis 1874. En 1875, l’École française de Rome, institut de recherche et bibliothèque, s’installe au dernier étage du Palais. Acheté par la France en 1911, le Palais est racheté par l’État italien en 1936 en vertu d’une clause de préemption. La même année, les deux États signent un accord qui prévoit la location réciproque des deux ambassades, italienne à Paris et française à Rome, pour une durée de 99 ans, contre un loyer symbolique.

Le Palais est depuis lors un lieu d’échanges et de coopération : il est le siège de l’Ambassade de France et de l’École française de Rome. Il constitue un espace actif et ouvert. Chaque année, plus de 50 000 visiteurs découvrent le Palais, notamment dans le cadre des visites guidées.

Le palais Farnèse, dès l’installation de l’Ambassade dans ses murs, est le témoin privilégié de la riche histoire de l’Italie et de la France : libération de 1944, visites de chefs d’Etat, parmi lesquels le général De Gaulle ou le pape Jean-Paul II. Fidèle à sa promesse de s’occuper de l’entretien de cet édifice majeur de l’histoire italienne, la France continue de mener à bien la restauration de l’ensemble de l’édifice, en étroite collaboration avec les autorités italiennes et plus particulièrement la surintendance.

L’Ambassade accueille toute l’année de nombreuses personnalités italiennes et françaises et organise un grand nombre d’événements (séminaires, réceptions, débats, rencontres pour les entreprises, festivals de musique, de théâtre et de cinéma, etc.).

Dernière modification : 14/12/2018

Haut de page